▌ENTRETIEN PROFESSIONNEL : CONTENU ET RECOURS

entretien pro webLes personnels du public comme du privé sont désormais régulièrement évalués sur leur capacité à remplir des objectifs alors que dans le même temps, nous assistons à une réduction généralisée des moyens indispensables pour les atteindre (baisse d’effectifs, de budgets…). Lorsque les salariés ne parviennent pas à répondre aux objectifs, ce n’est évidemment pas cette politique d’abaissement des moyens qui est remise en cause mais leurs compétences. Ce système pervers génère chez de nombreux personnels lassitude et écœurement, voire de la souffrance au travail. 

Les entretiens seront conduits jusqu’au 17 avril 2017 pour les titulaires du ministère de la Culture, jusqu’au 23 juin pour ceux de la filière bibliothèque et jusqu’au 1er  juin pour les contractuels.

A la BnF qui mène l’entretien ?
Dans certains départements de la BnF, il a été envisagé l’année dernière de confier aux chefs d’équipe de catégorie C cette fonction qui revient traditionnellement aux chefs de service. Pour la CGT, il était impensable de faire peser cette responsabilité sur des catégories C qui n’ont jamais rempli ces fonctions dans notre établissement. Interpellée sur cette question par la CGT en Comité technique l’année dernière, la Directrice générale a du rappeler à l’ensemble des départements que les entretiens sont bien conduits par le chef de service (ou son adjoint).

Des entretiens parfois mal vécus
Trop souvent par manque de temps, les entretiens sont le seul moment de l’année où sont abordés les sujets qui « fâchent » entre encadrant et agent. Cette façon de procéder transforme ce « moment d’échange privilégié » (selon les termes réglementaires) en une séance de remontrances qui est d’autant plus mal vécue par les agents que leur travail ou attitude n’a jamais fait l’objet d’aucune remarque au cours de l’année écoulée.

Sur la question des objectifs individuels
C’est le point le plus contestable de l’entretien. La fixation d’objectifs individuels renvoie à une vision comptable du service public allant de pair avec l’abaissement des moyens et à une mise en concurrence des personnels.  Pour la CGT, l’amélioration du service public repose sur l’adéquation des moyens et des missions et sur une organisation du travail basée sur des objectifs collectifs partagés par tous.


COMMENT FAIRE UN RECOURS ?
L’agent dispose d’un délai de 8 jours pour prendre connaissance de l’entretien qu’on lui a transmis, y ajouter des commentaires et le signer. Cette signature ne signifie pas approbation mais seulement que l’agent a pris connaissance du compte-rendu.

Tout agent dispose d’un délai de 15 jours après signature pour demander la révision du compte-rendu soit au niveau hiérarchique supérieur soit en saisissant le DdRH. Une réponse est notifiée à l’agent dans un délai de 15 jours.

Si le désaccord persiste :
– l’agent titulaire dispose alors d’un délai de 1 mois pour adresser un recours auprès de la CAP (Commission administrative paritaire)
– l’agent contractuel dispose d’un mois pour adresser un recours auprès de la CCPC (Commission consultative paritaire des contractuels)