LA BIBLIOTHÈQUE DES SCIENCES ET DE L’INDUSTRIE EN DANGER !

Pétition des personnels de la Bibliothèque et de l’ensemble des organisations syndicales de l’établissement (CGT, CFTC, SGEN-CFDT, CNT, SUD) :

« La direction d’Universcience, établissement public réunissant la Cité des sciences et le Palais de la Découverte a annoncé début février la transformation de la BSI (bibliothèque de vulgarisation scientifique et technique d’envergure nationale) en un « Learning center », centre d’apprentissage destiné aux 14-25 ans. Ceci signifie l’abandon de la plus grande partie des missions de la bibliothèque des sciences et de l’industrie – seule bibliothèque scientifique de prêt en lecture publique dans le paysage parisien.

Le prétendu recentrage de la bibliothèque sur un Learning center menace très gravement les actuelles bibliothèques adultes et jeunesse, la bibliothèque d’histoire des sciences, les fonds anciens, le centre de documentation du Palais de la découverte, tous les services associés (prêt, équipement, réparation, gestion) ainsi que les emplois, les métiers et l’avenir professionnel de tous les salariés de la bibliothèque.

La diminution des budgets, constante depuis plusieurs années, budgets jugés « indignes » d’un établissement national selon un rapport d’inspection du Ministère de la Culture publié début 2013, s’est traduite par une réduction régulière de l’offre aux publics de la Bibliothèque. Pour l’année 2013, les budgets d’acquisitions documentaires (imprimés, numériques et audio-visuels) sont diminués de plus de 50%, mettant la Bibliothèque dans l’incapacité de renouveler ses collections et de les maintenir à un niveau honorable.

Que signifierait l’absence d’un centre de ressources et de lecture publique à même de restituer aux citoyens toute la complexité des enjeux sociétaux liés aux sciences et aux techniques au sein d’un établissement public destiné à promouvoir la culture scientifique et technique au niveau national ? »

► Aussi, nous vous appelons à signer cette pétition : ici, à relayer cet appel et à interpeller les directions de la Bibliothèque et d’Universcience.
► Voir le courrier adressé à la ministre : ici