▌POURQUOI 7 SYNDICATS DE LA FONCTION PUBLIQUE APPELLENT A LA GREVE LE 22 MARS ?

Après le code du travail et les salariés du privés, c’est au statut de la Fonction publique et aux agents de l’Etat de subir les politiques de régression du gouvernement : baisse du pouvoir d’achat, recul des garanties et protections statutaires, baisse des effectifs et des budgets, recul des services publics et de l’intervention de l’Etat, hausse de la précarité… (voir le tract de la CGT : ici). Face à cette politique, les organisations syndicales de la Fonction publique ont décidé d’organiser à partir du 22 mars une contre offensive unitaire. 

Les organisations CFTC, CGC, CGT, FAFP, FO, FSU et Solidaires appellent les personnels à la grève et à manifester pour :

  • Une négociation salariale immédiate pour le dégel de la valeur du point d’indice, le rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat ;
  • L’arrêt des suppressions d’emplois et les créations statutaires dans les nombreux services qui en ont besoin et non un plan destiné à accompagner de nouvelles et massives suppressions ;
  • Un nouveau plan de titularisation des contractuels, de nouvelles mesures pour combattre la précarité et non pour favoriser son extension comme le préconise le gouvernement ;
  • Des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle ;
  • L’abrogation du jour de carence en cas d’arrêt maladie ;
  • La défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers ;
  • La défense du statut général des fonctionnaires, et des statuts particuliers, qui permet de répondre aux besoins de la population sur l’ensemble du territoire et qui garantit l’égalité entre les usagers.