▌ENTRETIEN PROFESSIONNEL : CONTENU ET RECOURS

Les personnels du public comme du privé sont désormais régulièrement évalués sur leur capacité à remplir des objectifs alors que dans le même temps, nous assistons à une réduction généralisée des moyens indispensables pour les atteindre (baisse d’effectifs, de budgets…). Trop souvent lorsque les salariés ne parviennent pas à répondre aux objectifs, ce n’est évidemment pas cette politique d’abaissement des moyens qui est remise en cause mais leurs compétences. Ce système pervers génère chez de nombreux personnels lassitude et écœurement, voire de la souffrance au travail.

► La campagne 2018 des entretiens professionnels vient de commencer :

  • pour les agents de la culture : les comptes rendus doivent être retournés au ministère le 6 avril au plus tard
  • pour les agents de l’enseignement supérieur : retour au ministère le 29 juin
  • pour les agents non titulaires : la campagne se termine également le 29 juin

La CGT a interpellé la direction à plusieurs reprises sur les règles et le déroulement des entretiens et cela a porté ses fruits puisque la Directrice générale a cadré l’exercice dans une note diffusée sur Biblionautes : ici

► Le contenu de l’entretien (mené prioritairement par le chef de service) :

  • l’entretien se déroule en deux temps : le bilan de l’année écoulée et les objectifs pour l’année à venir. C’est également l’occasion de revoir la fiche de poste de l’agent et de procéder à sa mise à jour. C’est également le moment de faire le point sur la carrière de l’agent. En effet, le déroulement de carrière des agents (promotion pour les titulaires, avancement pour les contractuels) est fondé sur les appréciations portées au compte rendu de l’entretien.
  • le deuxième volet de l’entretien concerne la formation

L’entretien est un moment important car il constitue un temps d’échange, trop souvent le seul, entre l’agent et son chef de service. Ce temps d’échange doit se dérouler dans de bonnes conditions : il ne peut être question de fixer des objectifs inatteignables, il ne doit faire l’objet d’aucune forme de discrimination.

► S’il y a désaccord :

Après l’entretien, l’agent dispose d’un délai de 8 jours à réception du compte rendu pour en prendre connaissance, le commenter et le signer. La signature ne vaut pas approbation, elle signifie seulement que l’agent a pris connaissance du compte rendu.

Les voies de recours : l’agent dispose d’un délai de 15 jours après signature pour demander la révision du compte-rendu soit au niveau hiérarchique supérieur, soit en saisissant la DdRH. Une réponse lui est notifiée dans un délai de 15 jours.

Si le désaccord persiste, l’agent titulaire a 1 mois pour adresser un recours auprès de la CAP (Commission administrative paritaire). L’agent contractuel a 1 mois pour adresser un recours auprès de la CCPC (Commission consultative paritaire des contractuels).