▌PROMOTION DANS LA FILIÈRE BIBLIOTHÈQUE… DE PIRE EN PIRE À LA BNF !

Rappelons d’abord que la BnF est le principal employeur de cette filière : 275 conservateurs, 95 bibliothécaires, 268 BAS et 469 magasiniers ; en d’autres termes 25% des agents de cette filière travaillent à la BnF. En revanche, côté promotion notre administration a bien du mal à se faire entendre lors des CAP, sans parler des taux de promotion insignifiants.

A titre d’exemple en 2017, 347 magasiniers étaient promouvables dans le corps des BAS pour seulement 4 possibilités de promotions offertes à notre bibliothèque. Côté BAS, c’est 1 promotion pour 240 agents répondant aux critères.

Outre cet aspect, notre administration ne fait rien pour obtenir du ministère une répartition plus équitable des avancements entre les établissements.

Si vous êtes magasinier à la BnF vous n’aurez qu’une chance sur 87 d’être promu en catégorie B. A l’inverse un agent de bibliothèque universitaire aura 1 chance sur 68. Pour les BAS, c’est pire, seulement une personne sur 240 pourra bénéficier d’une promotion en catégorie A à la BnF alors que dans le reste de la France les agents auront une chance sur 132.

Mais ce n’est pas tout. Malgré les engagements pris par la direction depuis plusieurs années et notamment avec la signature du Protocole d’accord de fin de grève de 2016 en matière de gestion des carrières, cette année encore, un certain nombre de propositions de l’administration aux CAP étaient totalement incohérentes et peu respectueuses des personnels :

  • Déséquilibre femmes / hommes et déséquilibre entre direction
  • Agents n’effectuant plus de tâches propres aux métiers des bibliothèques proposés à la promotion ce qui est contraire aux principes qui régissent l’avancement des fonctionnaires
  • Personnels proches de la retraite à qui une promotion dans la catégorie supérieure n’est pas profitable en terme de salaire mais qui privent les autres personnels d’un avancement
  • Agents ayant déjà bénéficié de promotions récentes privant les nombreux autres agents en attente d’un avancement

ALORS LE 10 OCTOBRE, FAISONS-NOUS ENTENDRE, TOUS EN GREVE !

► pour un système d’avancement équitable et transparent à la BnF

► pour qu’un agent de la BnF ait autant de chance que les autres personnels de bibliothèque d’obtenir une promotion

 pour des taux de promotions plus élevés pour l’ensemble des agents au niveau national