▌BUSSY, RICHELIEU, TOLBIAC : LES ATELIERS ENTRENT EN RESISTANCE

 Le contexte : le Contrat de performance 2017-2021 fait du traitement des documents hors d’usage une priorité, en particulier en les numérisant. La BnF fait donc un pas de plus vers une politique de conservation basée sur le tout numérique, faisant abstraction de son statut de bibliothèque nationale et patrimoniale (voir ici). Pour répondre à cet objectif, il est prévu de réorganiser l’activité des Ateliers en imposant aux métiers d’Art de participer à la préparation des collections avant numérisation. Actuellement ces interventions sont prises en charge par une équipe de quelques magasiniers puisqu’elles s’apparentent bien plus à du renforcement et à des « petites réparations » qu’à des opérations de restauration ou de reliure.

Restauration La résistance s’organise : à l’appel de la CGT et de la FSU la quasi totalité des métiers d’Art du département de la Conservation (ateliers de Tolbiac, Richelieu et Bussy) se sont réunis pour débattre de la question. Un texte expliquant les raisons de leur opposition au projet (remise en cause de leurs savoir-faire et métiers de relieur et restaurateur) a été voté à l’unanimité puis adressé à la Directrice générale avec le soutien de l’intersyndicale CGT-FSU-SUD.

Extrait de la motion votée par les personnels :

« POURQUOI SOMMES-NOUS CONTRE CE PROJET :
1. Parce qu’il ne respecte pas les savoir-faire des métiers d’Art
Les interventions de courte durée telles que le prévoit le projet s’apparentent bien plus à du renforcement (travaux normalement dédiés aux magasiniers des Bibliothèques) qu’aux activités prises en charge par les métiers d’Art qui nécessitent du temps, un niveau de technicité plus important et des savoir-faire particuliers… » (la suite ici)

 Le contre-projet de l’intersyndicale : les organisations syndicales sont porteuses d’un contre-projet qui s’inscrit dans la continuité de ce qui se fait actuellement. A savoir renforcer l’équipe de magasiniers qui s’occupe à temps partiel de la préparation des lots à numériser en faisant appel aux volontariats dans les départements. Cela participera à la diversification des tâches des magasiniers tout en respectant leur statut et répondra à une attente d’un certain nombre de collègues travaillant principalement à la DCO.