▌NOUS NE SIÉGERONS PAS AU CONSEIL SCIENTIFIQUE CE 12 MAI !

infoLe Conseil scientifique a été institué par le décret du 3/01/1994 créant la Bibliothèque nationale de France. Il se réunit environ deux fois par an. Il est consulté sur toutes les questions relatives aux orientations de l’établissement et se prononce notamment sur ses activités de recherche.

Il peut émettre des avis sur la politique scientifique de la BnF, faire des propositions et ouvrir des débats. A titre d’exemple, lors des dernières séances, les questions suivantes ont été abordées : le schéma numérique, la charte de la conservation, la charte documentaire, le projet scientifique et culturel de Richelieu. Certains sujets ne sont présentés que dans cette instance.

Les avis rendus par le Conseil scientifique devraient être transmis au Conseil d’administration. Or, depuis 2015, avec le renouvellement des personnalités siégeant au Conseil et la nomination d’un nouveau président, l’instance s’est appauvrie :

  • les représentants des personnels ont un temps de parole extrêmement réduit, et bien souvent aucune réponse ne leur est apportée,
  • le président ainsi que les personnalités siégeant à ses côtés sont peu investis et méconnaissent notre établissement, ne prenant pas connaissance des documents qui leur sont transmis. Les échanges sont, de ce fait, peu intéressants. Il en ressort un sentiment de mépris à l’égard de notre établissement et de ses agents,
  • le Conseil scientifique ne remplit pas son rôle car il n’émet aucun avis pertinent. Rien n’est transmis au Conseil d’administration. Les comptes-rendus ne sont pas diffusés.

Nous avions déjà alerté la direction à ce sujet mais sans résultat. La séance du 10 novembre 2016 était affligeante et irrespectueuse à l’égard de la direction, des représentants des personnels et des agents de la BnF qui avaient travaillé et présenté les dossiers à l’ordre du jour.

C’est pourquoi, nous, représentants des personnels CGT au Conseil scientifique, avons décidé de ne pas siéger à cette séance du 12 mai.

Afin que le Conseil scientifique reprenne sa place de plein droit au sein des instances de la bibliothèque, nous demandons une amélioration rapide et effective du fonctionnement de cette instance.